Adria_lignes_sansfond.png

Investir en temps de crise


Covid et autres crises. Quelle importance donner au court terme dans une stratégie d’investissements long-terme ?

L’humanité traverse des crises depuis la nuit des temps, mais le rythme de celles-ci s’accélère et nous oblige à nous adapter. Face à l’incertitude du changement, beaucoup éprouvent un sentiment de paralysie, et repoussent au lendemain leurs projets les plus importants.

Alors, faut-il vraiment arrêter de se projeter vers l’avenir en temps de crise ? Voilà quelques réflexions que nous pouvons partager avec les épargnants de 2021.



Certaines périodes ont une résonnance historique plus importante que d’autres. À cet égard, l’année 2020 fut une expérimentation grandeur nature de ce que pourrait nous réserver l’avenir dans sa version la plus anxiogène : instabilité économique latente, profonds questionnements sociaux, et révolution sanitaire mondiale.

Adria | Investir en temps de crise | falaise

Mais cette période porte aussi en elle de l’espoir : le monde a

penché vers une économie moins mondialisée, plus proche et plus locale. Elle a vu naître la possibilité d’un avenir où la (dé)consommation s'équilibre avec les changements démographiques, les révolutions technologiques et les attentes des plus jeunes pour la préservation de la planète.


Beaucoup ont vu cette crise comme une difficulté inattendue, mais l’est-elle vraiment ? Car parmi tous les scénarios possibles, un seul revêt un caractère certain : c’est que le monde est en perpétuel changement.



Un signe que notre mode de vie devrait être questionné


Il y aura d’autres crises, d’autres temps d’incertitudes. Celles-ci ne seront pas nécessairement le fait d’un contexte sanitaire, mais peut être écologiques ou structurelles. Car l’économie de croissance pure que nous avons connue risque de ne plus être. Face à la certitude d’un changement permanent, c’est d’une capacité d’adaptation dont nous avons besoin. Faut-il à présent essayer de nous habituer à faire face aux crises comme nous nous accommodons aux changements de saisons ?


Pour ne pas voir le verre qu’à moitié vide, nous avons la « chance » de bénéficier d'un incroyable avertissement à travers cette année 2020. Notre rôle, dans ce contexte inédit, est de devenir les acteurs du monde de demain et non les spectateurs du monde d'hier. Mais si l’avenir est imprévisible, comment faire pour avancer à un niveau individuel sur ses projets long terme ?


Se poser les bonnes questions


Prenons un exemple qui nous touche tous : l’achat immobilier. Parmi les sujets de prédilection des Français lorsqu’il s’agit de se creuser les méninges, ce dernier a sa place sur le podium. Les investissements en jeu, la géographie, le moment pour acheter… tous les ingrédients sont réunis pour offrir quelques migraines à ceux qui souhaitent se lancer dans l’aventure. Lorsqu’il en vient aux investissements financiers, la logique intellectuelle est exactement la même.



AdriaWM | Investir en temps de crise | Horizon


Pour aborder le sujet avec sang-froid, faites le tour de toutes vos interrogations et projetez-vous dans un horizon de temps adapté. Par exemple en 2017, les Français qui revendaient leur bien en étaient propriétaires depuis 10 ans en moyenne*. Justement, en 2011, n’étions-nous pas dans un entre-deux crises (subprimes / zone euro) ? De ce fait, certains aléas qui peuvent paraître rédhibitoires dans le présent, paraissent insignifiants à l’épreuve du temps.


L’éternelle question : quel est le meilleur moment pour investir ?


Plus généralement, une des peurs récurrentes face à l’investissement est liée à l’incertitude macro-économique. En période d’expansion, on craint d’investir au sommet de la vague, juste avant une chute. À l’inverse en période de crise, le contexte morose nous retient d’adopter une vision long terme. Or en investissant pas-à-pas de façon régulière, plutôt qu’avec un gros montant à un instant T, vous lissez le risque dans le temps.


Pour réaliser des investissements éclairés en 2021, il convient de garder en tête certains points :

§ Les craintes ou les difficultés de court terme ne doivent jamais être un frein pour anticiper l'avenir. Il est important d’éviter l’inaction, car la situation d’aujourd’hui ne peut être un prétexte pour ne pas préparer votre vie de 2040.

§ Quel que soit le contexte économique et social d’une période, il est toujours préférable de disposer d’un patrimoine large et diversifié pour affronter les aléas de l’existence.

§ Ceux qui ont agi avant ou pendant les précédentes crises sont dans une meilleure situation aujourd’hui, que ceux qui ont profité des crises comme d’une excuse pour ne pas agir.

§ La diversification des revenus et du patrimoine est une nécessité pour tous. Compter uniquement et exclusivement sur son salaire est contre-productif sur le long terme.


Quelques grands principes pour préparer l’avenir


C’est chaque jour avec régularité qu’il est préférable de préparer et bâtir sa sécurité. Ainsi face aux imprévus, vous aurez l’amplitude pour prospérer et même saisir des opportunités quand d’autres ne le peuvent pas.


Bâtir votre autonomie financière lorsque vous le pouvez, en démarrant tôt dans votre vie, vous aidera à prévenir les temps moins fastes, et dégager un supplément de ressources. Il s’agit d’hypothéquer une petite partie de votre train de vie aujourd’hui, pour avoir plus demain. Cette épargne que vous investissez dans le présent permettra de créer des revenus complémentaires récurrents.


Enfin, c’est la vision de long terme sur vos ambitions et vos projets personnels, qui associés à une stratégie patrimoniale adaptée, vous ouvriront les portes de la résilience.


Pour échanger sur vos projets et vos objectifs, n’hésitez pas à Nous Contacter.



*Article Challenges, source data : conseil du notariat